Que faire après l’obtention d’un diplôme d’études supérieures ?

Que faire après l'obtention d'un diplôme d'études supérieures ?
Table des matières

La question de l’orientation se pose pour tout étudiant, et devient particulièrement concrète après l’obtention d’un premier diplôme : une licence, un Bac+2 ou même après le Bac. Même si certaines jeunes savent vers quoi ils souhaitent s’orienter à moyen et long terme, la prise d’une décision à court terme est souvent difficile. Alors que faire après l’obtention d’un premier diplôme d’études supérieures ? On revient sur les trois principales possibilités dans cet article.

Faire une pause avec un gap year

L’obtention d’un diplôme est un moment de transition, voire de rupture, dans le parcours scolaire et universitaire : c’est une première étape de franchie. C’est donc un moment particulièrement propice pour faire un gap year, une parenthèse utile dans le parcours de formation. Pendant cette année de pause, il est possible de réaliser différentes activités :

  • Travailler pour gagner de l’argent et investir dans des projets personnels ou professionnels ;
  • Faire des stages dans son domaine d’études pour acquérir de l’expérience en parallèle du cursus d’apprentissage classique ;
  • Partir à l’étranger pour apprendre une langue en suivant un programme spécialisé ;
  • Faire des voyages, organisés ou indépendants, pour découvrir le monde ;
  • Faire du bénévolat, du volontariat, des actions humanitaires et associatives ;
  • Réaliser un projet personnel (comme apprendre la musique) ;
  • Cumuler plusieurs des activités citées ci-dessus.

En France, le gap year peut être formalisé en tant qu’année de césure, ce qui permet de conserver son statut étudiant et les avantages qui l’accompagnent. Cette année de transition est par ailleurs un excellent moyen de prendre le temps pour réfléchir à ce que l’on fera par la suite : poursuite d’études ou entrée sur le marché du travail.

Continuer à se former en poursuivant ses études

La seconde option, après l’obtention d’un diplôme, est de continuer ses études en enchaînant directement avec le diplôme supérieur, ou en se réorientant. Cette option a l’avantage de ne pas “perdre un an” avant l’obtention de son diplôme final, et ainsi de terminer ses études plus tôt, ce qui peut être très important en fonction des situations personnelles, et notamment financières, de chacun. En revanche, poursuivre ses études sans faire de gap year peut engendrer un gros niveau de fatigue et de stress (pas de pause dans le cursus de formation) et est réservé aux étudiants sûrs de leur choix : il serait dommage de se tromper de voie et finalement “perdre une année”, ce qui serait contre-productif au vu des objectifs initiaux.

Commencer à travailler en cherchant un premier emploi

Enfin, la troisième option est de commencer directement à chercher un premier emploi. Elle est particulièrement adéquate si le diplôme obtenu est le plus haut diplôme visé. En effet, dans le cas contraire, il faut savoir qu’il est la plupart du temps difficile de retourner faire des études après avoir commencé à travailler. Par ailleurs, le marché du travail peut être tendu en fonction des périodes et il peut ainsi être laborieux de décrocher un contrat. Dans cette situation, le gap year est intéressant : il permet de faire quelque chose de son temps en attendant de trouver un emploi, d’autant plus que les employeurs apprécient ce genre d’initiatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles relatifs

Pourquoi partir étudier à Valence ?

Pourquoi partir étudier à Valence ?

Se lancer dans des études supérieures est une étape importante dans la vie de chaque étudiant, impliquant de nombreux changements. Pour certains, cela signifie quitter