Devenir mécanicien véhicule : que faut-il savoir ?

En quoi consiste ce métier ?

Le mécanicien de véhicule militaire est chargé de la maintenance des différents types de matériels de mobilité terrestre. Expert en mécanique, il applique ses connaissances en intervenant sur des engins variés (véhicules légers ou blindés, poids lourds…) qu’il répare, entretient et prépare pour un futur déploiement. Il exerce son activité en atelier mais aussi sur le terrain quand il est déployé sur des opérations ayant lieu à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire. Pour réussir sa mission, il s’assure du bon fonctionnement des équipements utilisés pour la maintenance des véhicules terrestres sur lesquels il intervient. Grâce à une formation professionnelle en mécanique et à son expérience, il est capable d’intervenir sur l’ensemble des véhicules et de procéder à la commande et au changement des pièces défectueuses. 

Quelles différences entre un mécanicien militaire et civil ?

Les deux plus grandes différences concernent l’environnement de travail et le type de véhicule terrestre sur lesquelles ils interviennent. En plus d’exercer dans des bases militaires au sein d’un atelier, le mécanicien militaire est souvent amené à se déplacer dans le monde, sur des terrains et dans des contextes variés : campagne, déserts… Il ne craint pas d’intervenir en extérieur et d’être soumis aux intempéries. Au-delà des déploiements opérationnels extérieurs, il s’entraine à accomplir ses missions lors d’exercices de mise en situation quand il ne peut pas avoir accès à un atelier bien équipé. Par ailleurs, contrairement à l’exercice de cette profession dans le civil, le mécanicien militaire contrôle, entretient et répare des véhicules spécialisés pour le combat, de poids et de tailles variés, faisant appel à des technologies de pointe qui répondent à des objectifs différents. Enfin, parce qu’il est engagé par l’armée, son statut diffère : c’est un officier spécialisé. A ce titre, il peut être amené à livrer combat comme tout autre soldat d’infanterie.

Comment le devenir ? 

Dans le cas où vous seriez intéressés, voici quelques conditions à remplir pour entrer dans le métier au sein de l’armée française : 

Être un homme ou femme, âgés de 17,5 à 30 ans

Posséder la nationalité française

Avoir obtenu l’aptitude militaire

Être diplômé en mécanique ou posséder l’expérience nécessaire 

Si vous remplissez tous ces prérequis, vous devrez :

Prendre rendez-vous avec un conseiller en recrutement de l’armée de Terre.

Passer des tests pour devenir soldat

Suivre la formation initiale à l’issu de ces tests (3,5 mois en CFIM) puis une formation spécialisée (2 mois, Ecole du matériel de Bourges)

En plus des compétences techniques et des conditions d’admissibilité, vous devez posséder les qualités suivantes : 

  • Habilité
  • Réactivité
  • Rigueur
  • Sens du devoir 
  • Très bonne condition physique

Quelle reconversion possible ?

Si l’engagement dans l’armée de Terre est une décision importante à ne pas prendre à la légère, il est néanmoins possible d’y mettre fin au terme de son contrat. Celui-ci peut être plus ou moins long (entre 2 et 10 ans) et renouvelable sous conditions. A partir de là, les perspectives de reconversion sont nombreuses et votre profil particulièrement apprécié par les entreprises du civil car il atteste à la fois de savoirs-être (sens des responsabilités, discipline, esprit d’équipe et d’initiative…) et de compétences applicables dans le civil grâce au suivi de formations reconnues. Ainsi, le mécanicien-véhicule militaire peut facilement exercer son métier dans le civil mais également s’inscrire dans un processus de reconversion professionnelle. En effet, l’armée de Terre apporte un accompagnement personnalisé pendant et après votre engagement :

Après 4 ans de service, l’agence Défense Mobilité vous accompagne dans votre reconversion professionnelle 24 mois avant votre départ et jusqu’à 3 ans après.

Après 10 ans de service, il sera possible de postuler dans une administration d’État, territoriale ou hospitalière.

Partagez votre avis